Le bilinguisme vs. ses mythes

Bon nombre de mythes sur le bilinguisme circulent dans notre société.  Tellement qu’ils méritent un post à part entière. À l’origine, une étude mal calibrée réalisée après la dernière guerre a fait beaucoup de tort au bilinguisme, générant des mythes qui perdurent et ont la peau dure dans les régions monolingues du monde. 

Voici les 7 plus répandus, que vous serez très certainement amenés à entendre:

  1. Le bilinguisme créé de la confusion, faisant que l’enfant mélange les langues – il s’agit en fait d’un phénomène baptisé Code-switching et sciemment choisi par la personne bilingue.  Une étude récente évoquée dans l’article “Why it’s okay for bilingual children to mix languages”* démonte ce mythe.
  2. Le bilinguisme créé un retard de langage chez l’enfant – En fait, il ne s’agit pas de retard pathologique, mais l’enfant bilingue ayant 2 fois plus à apprendre, il a besoin de plus de temps qu’un petit monolingue. L’étude erronée avait conclu au retard en ayant seulement testé des enfants bilingues sur le nombre de mots qu’ils connaissaient dans la langue communautaire. Or, en testant sur leurs 2 langues, les petits bilingues connaissent autant de mots qu’un petit monolingue. Ce post par des orthophonistes spécialisés dans le bilinguisme explique le cours normal du développement verbal d’un enfant bilingue: “When to Take your Bilingual Child to the Speech Pathologist”*.
  3. L’enfant doit apprendre une langue à la fois – Une croyance découlant du mythe que le bilinguisme génère de la confusion et du retard. Il s’agit pourtant d’une belle erreur stratégique, car il y a des paliers clés dans l’évolution du langage. Le premier étant à 12 mois, l’enfant naissant avec la capacité d’apprendre n’importe quel phonème avant ce premier palier. Une vidéo intéressante par TED Talks est “The Benefits of a Bilingual Brain” (en anglais) explique les différents type de bilinguisme selon l’âge de la personne au moment de l’acquisition de la deuxième langue.
  4. Les bilingues n’ont pas d’accent – Faux, selon la référence mondiale sur le bilinguisme, le Pr. François Grosjean, dans son article “Myths on bilingualism”*
  5. Les bilingues ont une connaissance égale dans chacune de leurs langues – Rien n’est plus loin de la vérité.  En fait, l’équité est rarement atteinte selon Grosjean, car certains savent lire et écrire dans une langue et pas dans l’autre.  Il y a généralement une langue plus dominante. Cela est par exemple le cas avec la langue communautaire qui a une influence plus importante puisque la personne baigne dedans la plupart du temps.
  6. Les bilingues peuvent tout traduire à la demande- faux, et particulièrement énervant pour nombre de bilingues qui sont mis mal à l’aise avec des demandes de traduction sur-le-champs.
  7. Un non-natif ne peut pas élever bilingue– Cette crainte est beaucoup liée à l’accent. Pourtant, la clé est d’être à l’aise dans la langue, et pas l’accent. Il serait bien dommage de nier à votre enfant la chance d’être bilingue pour un simple accent imparfait mais pour autant compréhensible.

Les mythes sont issus du manque d’information.  Il est donc important de se renseigner sur le bilinguisme pour prendre les bonnes décisions et ne pas se laisser influencer par des personnes mal informées. A noter que nombre de médecins et professeurs non-spécialisés dans le bilinguisme ne sont pas à la page sur le sujet et vous conseilleront de cesser d’élever bilingue. Si tel est le cas, prenez acte de leurs conseils et renseignez-vous de votre côté avant de suivre leur conseil.  

*ces articles ne sont disponibles qu’en anglais, mais au besoin n’hésitez pas à utiliser GoogleTranslate pour découvrir leur contenu intéressant.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s